Durée du podcast : 0:44:40

©

Pour cette première émission de Mars, les Électrons Libres de la semaine (Gaspard, Vadim, Léo, Jade et Guillaume) sont revenus sur une énième aberration de la RATP, sur une série de livres aux contours dystopiques ou encore sur le retour sur scène d'un rappeur US talentueux.

Gaspard ouvre le bal avec sa semaine riche en nouvelles inattendues et se voit suivre par Vadim qui nous raconte l’émotion et la joie qu’il a eu en allant au dernier concert de Kendrick Lamar dans le fil d’actualité. Un concert attendu, puisque cela faisait 4 ans que le rappeur américain n’était pas monté sur scène en France.

De son côté, Léo poursuit la tradition de critique des transports en commun avec un nouveau coup de gueule sur les frasques de la RATP. Cette semaine, l’histoire de la femme verbalisée car elle prenait un couloir à contre-sens. De son côté, Jade nous présente dans le grand format la série de livres « Les Fragmentés » de Neal Shusterman. Un récit dystopie autour des questions du don d’organe et du transhumanisme.

Pour bien finir l’émission, Guillaume nous fait remonter le temps jusqu’en 1986, année de la loi Devaquet, qui essaie d’instaurer la sélection à l’université.

Le sommaire

0:00:00 – Introduction
0:01:20 – Ma semaine, par Gaspard DELARUELLE : Ma semaine inattendue
0:05:20 – Fil d’actualité, par Vadim IELKIN : 4 ans d’absence pour un concert déjà culte
0:09:45 – Coup de gueule, par Léo SAURA : La RATP accouche de nouvelles aberrations
0:16:30 – Grand Format, par Jade ADIL : « Les Fragmentés », un livre qui fait réfléchir
0:31:20 – Flashback, par Guillaume DUCHON : Automne 1986, la loi Devaquet ou quand le gouvernement réfléchissait déjà à instaurer la sélection à l’université
0:43:40 – Clôture

Récemment dans Électrons Libres