C'est bientôt la rentrée, fini les vacances, plus le temps de s'ennuyer ! Et ce n'est pas une raison pour ne pas enrichir sa culture personnelle ! Voici une sélection de 10 films que vous devez voir (ou avoir vu) avant la rentrée !

© The Breakfast Club - 1985 - Universal

1 – The Breakfast Club

Molly Ringwald alias Claire Standish dans « The Breakfast Club ».

Une fille à papa, une détraquée, un athlète, un surdoué et un délinquant retenus un samedi, c’est l’histoire de cinq étudiants aux personnalités complètement différentes. Le professeur Vernon qui les surveille leur demande à chacun une dissertation d’un millier de mots avec pour sujet « Qui pensez-vous être ? ». Bien que les différences les séparent, Andrew, Brian, John, Clair et Allison vont en apprendre beaucoup plus sur eux en une journée qu’ils ne l’auraient pensés.

Ce film est devenu une référence de la culture populaire aux E.U et reste un film culte où chacun de nous est susceptible de se retrouver (même les plus jeunes !).

The Breakfast Club, de John Hughes, 1985 – EU – Bande annonce

2 – Will Hunting

Matt Damon alias Will Hunting.

Matt Damon alias Will Hunting.

Qui ne connait pas Matt Damon et le regretté Robin Williams ? Un duo de comédiens magique à retrouver dans une comédie dramatique et émouvante.

Will Hunting (Matt Damon) c’est l’histoire d’un gamin surdoué et orphelin vivant dans une ancienne maison délabrée de la banlieue de Boston Sud. Pour fuir sa triste réalité et la tristesse de son passé, il s’évade et se réfugie dans ses nombreux livres dont les mathématiques, la seule science qui lui réussit et qui lui permet d’être en réflexion permanente. Alors que Will était en train de se battre, il se fait arrêter par la police et risque la prison. A la demande du professeur Lambeau, le juge accepte que Will travaille pour celui-ci au lieu d’aller en prison. Mais à une seule condition : que Will soit suivi par un psychologue. C’est là qu’il rencontre un adversaire de taille, Sean Maguire (Robin Williams) et qu’une grande relation s’installe au fil du film.

Will Hunting de Gus Van Sant, 1997 – EU – Bande annonce

3 – Pulp Fiction

John Travolta et Samuel L. Jackson alias Vincent Vega et Jules Winnfield - Pulp Fiction.

John Travolta et Samuel L. Jackson alias Vincent Vega et Jules Winnfield – Pulp Fiction.

C’est LE film de référence des 20 dernières années. Ses références sont partout et profondément ancrées. Tarantino n’a plus à prouver son talent de réalisateur dans ce film de gangsters américains incarnés par John Travolta et Samuel L. Jackson.

Un film passionnant mêlant de nombreuses références culturelles, un casting époustouflant, un scénario original et une musique qui n’a rien à jeter.

Pulp Fiction de Quentin Tarantino, 1994 – EU – Bande annonce

4 – Retour vers le Futur

Michael J.Fox et Christopher Lloyd alias Marty McFly et Doc Emett Brown - Retour vers le Futur.

Michael J.Fox et Christopher Lloyd alias Marty McFly et Doc Emett Brown – Retour vers le Futur.

On ne le présente plus et pourtant, si vous ne l’avez pas déjà vu, regardez-le les yeux bien ouverts ! Une comédie / science-fiction de référence où l’on se glisse dans la peau de Marty McFly (joué par le très bon Michael J.Fox) accompagné de son ami le Doc Brown (Christopher Lloyd). Parti un soir essayer la nouvelle invention de son ami Doc, la soirée tourne mal alors que le professeur est assassiné par des trafiquants d’arme. Marty se réfugie alors dans la création de son ami Doc Brown, une Delorean DMC-12 transformée en machine à voyager dans le temps, le voilà alors parti en 1955 où il enchaine les bourdes et corrompt le continuum espace temps en empêchant la rencontre… de ses propres parents !

Un film qui n’a plus rien à prouver avec un très bon scénario original et là aussi, de la bonne musique so 80’s !

Retour vers le Futur de Robert Zemeckis, 1985 – EU – Bande annonce

5 – Le dîner de Cons

Jacques Villeret alias François Pignon - Le Dîner de Cons.

Jacques Villeret alias François Pignon – Le Dîner de Cons.

Un bon film Français avec Thierry Lhermitte et le regretté Jacques Villeret ! C’est l’histoire de François Pignon (Jacques Villeret) invité à un diner réunissant des « cons » sélectionnés à leur insu par Pierre Brochant (Thierry Lhermitte) et ses amis. Sauf que ce soir là, Brochant est immobilisé suite à un tour de rein réalisé alors qu’il jouait au golf. Sa femme, réticente à accueillir son invité chez eux, quitte le domicile et Brochant doit accueillir seul Pignon, chez lui, et doit découdre d’une situation compliquée : faire revenir sa femme. Pas facile.

Une comédie française devenue culte !

Le Dîner de Cons de Francis Veber, 1998 – FR – Bande annonce

6 – Les Blues Brothers

John Belushi et Dan Aykroyd alias « Joliet » Jake Blues et Elwood Blues - Les Blues Brothers.

John Belushi et Dan Aykroyd alias « Joliet » Jake Blues et Elwood Blues – Les Blues Brothers.

Les frères Blues sont deux gangsters que l’on reconnaît à leur style caractéristique composé de costumes et chapeaux noirs, chemise blanche à cravate. Ils se retrouvent lorsque Jake est libéré de la « prison Joliet » après avoir été incarcéré pour vol à main armée. Les Blues Brothers partent en « mission pour le Seigneur » et décident de reconstituer leur ancien talentueux groupe de musique dispersé avec le temps pour repartir en tournée musicale à base de rhythm and blues noir américain, afin de récolter honnêtement la somme de 5 000 $ nécessaire à la survie de l’orphelinat. Leur conduite insouciante dans leur vieille voiture de police Bluesmobile attire rapidement l’attention de toute la police de Chicago, d’Illinois et des États-Unis. S’en suit une tournée pleine de péripéties !

Les Blues Brothers de John Landis, 1980 – EU – Bande annonce

7 – Les Trois Frères

Didier Bourdon et Bernard Campan - Les Trois Frères.

Didier Bourdon et Bernard Campan – Les Trois Frères.

On se souvient tous des Inconnus ! Et en 1995, ils frappaient fort avec ce film.

C’est l’histoire de trois frères qui ne se connaissent pas. Ils sont convoqués devant un notaire pour prendre possession d’un héritage de 3 millions de francs de leur mère chanteuse, décédée depuis deux ans aux États-Unis. Ils ont des niveaux de vie très différents : Didier est vigile dans un supermarché, accumule les conquêtes d’un soir, et s’amuse à lire Michel de Montaigne, Bernard est un comédien sans succès, Pascal travaille dans une agence de communication branchée, discret et la tête sur les épaules. Alors qu’ils reviennent deux jours plus tard chez le notaire, les trois frères apprennent qu’ils ne peuvent plus prétendre à l’héritage, le délai ayant expiré depuis deux jours. Cette nouvelle déclenche une série de péripéties, dont l’arrivée de Michaël, le fils d’une des anciennes conquêtes de Didier, vient pimenter plus encore leurs aventures.

Les Trois Frères de Didier Bourdon et Bernand Campan, 1995 – FR – Bande annonce

8 – The Truman Show

Jim Carrey alias Truman Burbank - The Truman Show.

Jim Carrey alias Truman Burbank – The Truman Show.

Et si c’était la réalité, avant la télé-réalité ?

Truman Burbank, marié à Meryl, infirmière, vit paisiblement dans la cité paradisiaque de Seahaven, remplie de gens sympathiques et de jardins bien entretenus. Néanmoins Truman a envie de voyager à l’étranger, de découvrir de nouvelles choses, et surtout de retrouver une femme, Sylvia, dont le regard l’a envoûté dans sa jeunesse. Cependant, tout semble contraindre Truman à rester dans la ville, il ne sait pas que tout cela est factice…

The Truman Show de Peter Weir, 1998 – EU – Bande annonce

9 – La Cité de la Peur

Un autre groupe de comiques était en force dans les années 80/90 : les Nuls !

Alain Chabat alias Serge Karamazov - La Cité de la Peur.

Alain Chabat alias Serge Karamazov – La Cité de la Peur.

Un autre groupe de comiques était en force dans les années 80/90 : les Nuls !

C’est l’histoire d’Odile Deray (Chantal Lauby), attachée de presse qui vient au Festival de Cannes pour présenter le film « Red is Dead ». Malheureusement pour elle, c’est un film tellement mauvais que personne ne s’y intéresse. Et pourtant, lorsque les projectionnistes du long-métrage en question meurent étrangement chacun leur tour, « Red is dead » bénéficie d’une incroyable publicité. Serge Karamazov (Alain Chabat) est alors chargé de protéger le nouveau projectionniste du film… et s’en suit de nombreuses péripéties.

La Cité de la Peur de Alain Berbérian, 1994 – FR – Bande annonce

10 – Beetlejuice

Michael Keaton alias Beetlejuice.

Michael Keaton alias Beetlejuice.

Pour avoir voulu sauver un chien, Adam et Barbara Maitland passent alors dans un autre monde après leur disparition. Peu après, ils deviennent les fantômes de leur antique demeure qu’ils voient envahie par une riche et bruyante famille new-yorkaise. Rien à redire jusqu’au jour où cette honorable famille entreprend de donner un cachet plus urbain à la vieille demeure. Adam et Barbara, scandalisés, décident de déloger les intrus. Mais leurs classiques fantômes et autres sortilèges ne font aucun effet. C’est alors qu’ils font appel à Beetlejuice…

Beetlejuice de Tim Burton, 1988 – EU – Bande annonce

 

C’est donc parti pour faire chauffer vos magnétos !

À consulter également