La réunion des 894 membres du CROU (parfois ça varie), nommée Flip Party était bien l’événement que les fans du groupe Stupeflip attendaient cette année.

Qu’est-ce que la Flip Party ?

Cadillac

Illustration de fan, 2017 © Gabin Bourhis

Afin de financer son album « Stup Virus », Stupeflip a réalisé en novembre 2016 un financement participatif sur ulule. Le groupe qui n’avait pas fait parler de lui depuis 2013 a suscité l’engouement des fans quant à cette nouvelle et a financé son projet à 1069%, récoltant 427 972 € sur les 40 000 demandés.

Ulule propose notamment un système de contreparties pour récompenser les participants de la campagne mais également un système de paliers qui permet de fixer différents objectifs tout au long du projet et l’un de ses objectifs était la Flip Party.

La Flip Party c’est donc un grand rassemblement des fans de stup dont les informations et le lieu ont été tenus secrets jusqu’à la veille de l’événement.

Seuls quelques indices étaient présents dans les différents mails qu’envoyait le groupe à ses contributeurs sur ulule, les Lapins Hiboux.

Comment c’était cette Flip Party ? (Horaires approximatifs)

19h30 : L’ouverture

Le moins que l’on puisse dire c’est que le public était au rendez-vous.

Avant de partir en direction de la FLIP PARTY, certains lapins (fans), membres du groupe Facebook « L’ASFH », pour Association de Stup fanatiques (et le H on ne sait pas trop) ont organisé un apéritif pré-flipparty et partageaient déjà un moment de convivialité.

La fête qui se déroulait au Dock Pullman dans le 93 ouvrit ses portes à 19h30 au lieu des 20h annoncées la veille, ce qui fut la première surprise qui attendait les lapins lors de la soirée.

Les déguisements étaient aussi présents du côté des fans, représentatifs de l’univers Stupeflip avec ses membres emblématiques (King Ju, Cadillac, Mc Salo ect…), ses délires (Casimort, lampe de chevet et autres figures fantasmagoriques).

Louidjo, votre rédacteur, déguisé en Casimort entrain de déguster un délicieux coca, 2017, © Pieryck Ammerich

20h00 – Découverte des lieux

Une fois passée l’épreuve de la file d’attente et celle des fouilles corporelles nous avons pu accéder au bâtiment via le tapis rouge, comportant bars, régie, scène et murs sur lesquels étaient projetés différents bouts de clips, making of, dessins de fans et covers de stupeflip. Un immense décor qui n’attendait donc plus que l’entrée du plus grand nombre pour commencer la soirée.

Dehors, nous pouvions retrouver un non moins grand coin fumeur, toilettes, nourritures et également un stand énigmatique où se dressaient de mystérieux personnages déguisés, qui semblaient préparer une surprise aux invités de la fête.

20h30 – Début de soirée

A peine le temps de découvrir les lieux que la fête commençait. Le mystérieux stand placé dehors commence à produire quelques sonorités familières. La foule commence à se rapprocher et commence alors une sorte de spectacle de magie pour enfin annoncer la mise en vente de l’ « Antidote ».

S’en suit alors un défilement de chansons du Stupeflip CROU, qui permet aux invités de se réunir et de chanter à tue-tête en attendant le début du spectacle sur la scène principale.

22h00 – Début des hostilités

Après avoir fait quelques rencontres et trainé autour d’un verre on a pu commencer à danser grâce au groupe Pogo Car Crash Control, qui nous réservait quelques morceaux de rock dont quelques reprises de stupeflip. Puis nous avons pus découvrir les sons de Vince, le DJ de la soirée qui nous réservait quelques surprises. Du Booba, du Busta Rhymes en passant par du Vald, le set hip-hop / rap / rock joué sur la scène était imprévisible et délicieux.

Tout au long de la soirée, différentes surprises nous attendaient également sur scène. Des fans de Stupeflip ayant remporté un concours de cover défilaient sur scène, interprétant chacun leur chanson fétiche, le tout dans un style différent des chansons d’origine.

D’autres fois, King Ju ou Cadillac montait sur scène, soit pour chanter soit pour s’amuser avec le public.

La grosse partie de la soirée consistait donc en des allers-retours entre la scène, afin de danser et s’amuser et la partie extérieure de l’événement afin de se retrouver autour d’un verre et de rencontrer de nouvelles personnalités.

scène Flip Party

Scène de la Flip Party, 2017, © Gilles Noeppel

Bilan de la Flip Party 

Les avis post soirée ont été très partagés pour les fans de Stupeflip.

Certains (dont votre serviteur) ont été surpris et ravis de l’ambiance de la soirée, que je considère comme un événement unique, ne rentrant dans aucune case préétablie, sorte d’enfant entre un concert, un festival et une soirée entre potes.

D’autres fans, qui s’attendaient plutôt à un concert géant de Stupeflip ont été dérangés de voir si peu les membres du groupe mais également de la pénurie de boissons qui a frappé le site à partir de 2h30 ou du peu de « food truck », mobilisé pour l’événement.

Quelques petits problèmes d’organisation étaient en effet à prévoir, vu la grandeur de l’événement mais au vu du peu d’informations que nous disposions avant le début de l’événement, il est normal qu’il n’ait pas plu à tout le monde. (la fameuse expression : « expectation vs reality »).

Cependant, les fans contents de la fête organisée par King Ju ont été tellement séduits qu’une seconde sorte de flip party, nommée l’alternaflip party, organisée et financée par les fans, est en cours de préparation.

Si on ne sait pas quand le projet verra le jour ni même s’il naitra un jour, l’initiative des membres de l’ASFH est un bel hommage aux efforts du groupe Stupeflip.

Vous pouvez rejoindre le groupe ici : https://www.facebook.com/groups/120685748595873/

Pour les quelques uns voulant également se plonger dans l’esprit de la Flip Party voici une playlist reprenant quelques morceaux qui ont pu passer durant la soirée : Playlist Party

Qu’est-ce qu’il faut retenir de cette FLIP PARTY ?

C’est simple, la FLIP PARTY, c’était une sorte d’énorme fête d’anniversaire entre potes mais dans une très grande maison et avec beaucoup d’invités. L’ambiance n’est pas vraiment descriptible c’était quelque chose d’unique.Notre hôte, King Ju, a sélectionné quelques bonnes musiques et nous a partagé un moment magique où l’ouverture d’esprit des convives a permis à beaucoup de faire des rencontres et de créer des liens qui seront peut-être à nouveaux de mise lors de l’alternative party.

À consulter également