Le week-end dernier, Soan, Zeppo et tant d'autres artistes étaient présents pour la 27ème édition du Festival en Othe. Louidjo était présent, nous en raconte l'ambiance et nous livre une petite interview de Soan.

© 2017 - Crédit photo : Louis Jo / Soan au Festival en Othe 2017.

C’est à Aix-en-Othe dans l’Aube, en plein cœur du parc des Fontaines, que s’est déroulé les 7, 8 et 9 juillet dernier la 27ème édition du Festival en Othe. Durant 3 jours, nous avons pu voir se succéder sur les deux scènes présentes une grande diversité d’artistes. De Trust à Henri Dés, en passant par Keny Arkana et Arcadian, la grande scène nous réservait des légendes de scène tous comme des artistes-stars en devenir.

2017 – Crédit photo : Louis Jo / Zeppo au Festival en Othe 2017

Nous avons eu le plaisir d’assister au concert de l’un de nos coups de cœur, Zeppo, artiste troyen, qui a enflammé la petite scène grâce à son style inimitable et ses chansons entrainantes. Nous vous invitons à réécouter son passage sur radiorp.fr le 24 juin dernier.

Au cours de ces 3 jours de folies, j’ai pu rencontrer Soan, l’une des têtes d’affiches de l’édition 2017 du festival.

2017 – Crédit photo : Louis Jo / Soan au Festival en Othe 2017

On ne présente plus cet artiste qui a su se démarquer lors de la septième édition de l’émission « Nouvelle Star ». Il sort en 2017 son cinquième album : « Celui qui aboie », avec des textes toujours aussi travaillés et poétiques. Nous avons eu l’occasion de lui poser quelques questions notamment sur le festival en Othe, où il était déjà présent six ans auparavant.

« J’étais bien la première fois, je suis bien la deuxième fois »

Lorsqu’on lui demande ce qu’il pense de l’évolution de l’événement, Soan nous répond qu’il aime le Festival en Othe pour son lieu et sa programmation et notamment cette année où il a la chance de pouvoir chanter sur la même scène que Keny Arkana, artiste dont il est fan. Il nous a révélé avoir été très fier de pouvoir la rencontrer et d’avoir été comme un « gamin » face à une de ses idoles. Je lui ai demandé ce qu’il ressentait avant ce genre d’événement et s’il s’attendait à ce qu’autant de ses fans soient au rendez-vous. L’artiste nous répond qu’il y a un « côté rencard » : « on se fait beau et on ne sait pas vraiment si la personne sera là ».

« Je n’arrêterai pas de faire des disques »

Si vous ne connaissez pas Soan, sachez qu’il souffre d’une maladie nommée la fibromyalgie. Elle entraine des douleurs dans l’intégralité du corps ainsi qu’une grande fatigue. Cette maladie étant très éprouvante, elle peut être très handicapante pour un artiste. C’est pourquoi le chanteur avait annoncé il y a quelques temps sur les réseaux sociaux ne plus pouvoir assurer autant de scènes qu’auparavant. Mais que les fans se rassurent, il nous a bien confirmé qu’il continuerait la production de ses disques.

« Je suis content que mes chansons voyagent »

Une question me taraudait l’esprit – étant fan de Soan – : est-ce que l’artiste apprécie les reprises de ses chansons par ses fans ? À cela, il nous répond qu’il est heureux que ses textes puissent voyager, que ce soit dans le casque d’un fan qui le fait écouter à l’un de ses amis ou bien via des covers de ses propres chansons. Il n’a pas caché non plus son plaisir de voir de belles interprétations de ses chansons.

En attendant une prochaine rencontre avec Soan, vous pourrez retrouver toute son actualité sur son Facebook. Son dernier album, « Celui qui aboie », est disponible chez les bons disquaires et les plates-formes de téléchargements.

À consulter également